Aïkido35Rennes

L'équipement

Pour le cours d'essai :
Vous pouvez faire votre cours d'essai en tee-shirt et pantalon de survêtement. Prévoir une paire de chaussons ou de tongues pour ne pas marcher pieds nus entre le vestiaire et le tatami.
Pour la suite, il faudra vous procurer :
- un kimono blanc (de judo de préférence) avec une ceinture blanche
- un jeu d'armes : bâton, sabre, couteau en bois et l'étui


Terminologie

Keiko : exercice  /  Gi : vêtement
Keikogi : vêtement d'exercice
Aïkidogi : vêtement d'exercice pour l'aïkido (le terme kimono désignant une tenue de ville est incorrect mais il est couramment utilisé)
Obi : ceinture
Zoori : sandales
Bokken : sabre en bois
Jo : bâton
Tanto : dague, poignard
Hakama : jupe-culotte







Description de l'équipement
La vesteImage
L'aïkidogi est similaire au vêtement de judo car il a le même aspect « grain de riz ». Il doit par contre être obligatoirement blanc. Afin de pratiquer en toute sécurité, les manches arrivent au milieu des avant-bras pour éviter de se prendre les doigts dedans. Evitez les vestes avec des écussons publicitaires, des bandes décoratives, etc...
Pour des raisons traditionnelles et symboliques, le revers gauche de la veste se positionne sur le revers droit. Suivant la saison, elle peut par confort être plus ou moins épaisse.
Le pantalonImage
Il doit être ample, confortable et s'arrêter aux malléoles.






Le obiImage
Il doit faire deux fois le tour de la taille et mesure environ 2m40. Il est préférable qu'il soit en tissu piqué pour rester rigide, afin de ne pas se torsader comme le ferait une ficelle. Ceci pour des raisons esthétiques mais surtout pour ne pas se blesser lors des chutes. Il sert dans un premier temps à maintenir la veste fermée puis à fixer le hakama. Traditionnellement il existe deux couleurs seulement, blanche pour les grades kyu et noire pour les grades dan.


Les zooris
Image
Le port de ces sandales permet de se déplacer entre les vestiaires et le tatami sans marcher pieds nus. Elles évitent ainsi de se salir les pieds et de ramener sur le tatami des poussières, saletés, etc... ; ce qui serait gênant et inconfortable pour la pratique.


Le bokkenImage
Réplique en bois du sabre japonais (ken). Le ken ou katana faisait parti des armes du samouraï. Choisissez-le fabriqué en chêne, assurez-vous qu'il soit bien équilibré et pas trop lourd sinon gare aux tendinites !
Il existe des modèles enfants, moins longs et avec une protection pour éviter qu'ils se blessent.


Le joImage
Réplique en plus court d'une lance, assurez-vous qu'il soit bien droit ! Comme pour le bokken, choisissez-le en bois de chêne.




Le tantoImage
Simulation d'une sorte de dague ou de poignard comportant un seul tranchant, il est le plus souvent fabriqué en chêne.
< L'étui Image
Il sert à ranger les trois armes.
Le hakamaImage
Par la suite, si vous continuez à pratiquer l'aïkido et quand votre professeur vous le propose, vous compléterez votre équipement en vous procurant un hakama.
Il peut être fabriqué en tergal afin de mieux conserver les plis et doit tomber sur les chevilles. Un petit dossier rigide remonte au niveau des lombaires aidant au bon maintien du dos et au bon placement des hanches. Il est toujours uni mais existe dans différentes couleurs : noire, bleu marine, gris foncé. Ce pantalon conçu selon des règles traditionnelles, intègre dans sa conception les principes du yin-yang.





Conseils

Pour la veste et le pantalon, prenez une taille supérieure car le lavage rétrécit les manches et les jambières d'environ 5 à 10 cm. Pratiquez toujours sur le tatami avec une tenue propre et sans accroc.
Pour les armes, évitez les modèles économiques en carton compressé ! Vous l'avez compris, préférez-les fabriquées en chêne car elles seront plus solides et vieilliront mieux. Evitez également les jo et bokken en sapin, car en cassant ils projettent des morceaux pointus susceptibles de vous blesser aux yeux. Poncez les moindres aspérités car elles sont génératrices d'échardes et d'ampoules. Ne travaillez jamais avec des armes abîmées ou fendues car elles sont fragilisées et risquent de se casser.


Auteur : Gaël Smith, professeur du dojo de Nantes
Soto Deshi d'Alain Peyrache.


haut de page